Le Puy Mary et le Massif Cantalien

Le Puy Mary:

d'après 'Découverte d'une région naturelle: le Haut Cantal de Riom ès Montagnes au Puy Mary'

Du pas de Peyrol, de nombreuses vallées glaciaires sont visibles : celle de la Rhue de Cheylade avec son cirque sur la face Nord du Puy Mary, celle du Mars, celle de l'Impradine dominée par la brèche de Roland.

La conjonction de ces 3 vallées et de la Jordanne détermine la forme en pyramide (" horn ") du Puy Mary.

L'érosion, notamment l'action du gel, a dégrossi ce dôme de lave, mais sans guère en modifier l'altitude de 1787m. Ce phénomène se poursuit actuellement, occasionnant des chutes de blocs et de pierres nombreuses l'hiver et au début du printemps. Il est très actif sur des escarpements de rocher dure et fissurée mais aussi sur les chemins d'accès au sommet : là l'élimination du tapis végétal protecteur par le passage des nombreux visiteurs laisse au gel le champ libre pour opérer un véritable labourage de la roche.

L'action humaine amplifie donc un phénomène naturel et contribue ainsi à élargir chaque année la zone stérile, instable et dangereuse qui mène au sommet du Puy Mary.

Depuis quelques années, un programme de ré-engazonnement et des aménagements des chemins du site du Puy Mary ont été réalisés. Un chemin a été aménagé du Pas de Peyrol au sommet du Puy Mary. Nous demandons à nos amis visiteurs et randonneurs de rester sur les chemins tracés, afin que le ré-engazonnement du versant soit efficace.

Crête au Puy Mary, CantalPanorama du sommet du Puy MaryVallée de l'Impradine au Puy Mary, Cantal

Le massif cantalien:

d'après 'Volcan Cantalien' aux éditions Chamina

Au centre de ce massif circulaire, les crêtes des sommets séparent les cirques où s'initient plus de 15 vallées glacières rayonnantes. Ces vallées séparent de hauts plateaux et des planèzes.

Parmi les vallées glacières, il faut distinguer celles dont les flancs abrupts se couvrent de forêts et empêchent l'ascension des villages (Falgoux, Fontanges, Thiézac, Le Claux, Lavessière) et les vallées larges où prairies et pâturages dominent, et où l'homme bâtit jusqu'aux rebords (vallée de la Santoire et du Siniq).

Parmi les espaces ouverts, on distingue les planèzes (Saint-Flour, Malbo, Pailherols, Cézens) des plateaux ouest et Nord-ouest (Limon, plateau de Trizac, Salersois). Les planèzes sont plates avec quelques dépressions. De rares bouquets de frênes et de pins abritent les villages des zones basses. Les plateaux ont un relief très doux marqué par les glaciers et l'eau. Dans leurs immenses étendues herbeuses paissent vaches et chevaux, et meurent les burons...

Vache au Plomb du CantalLe Puy Griou à côté du Puy Mary
Vache au Plomb du CantalPanorama du sommet du Puy MaryLa chambre d'hôte Orchidée du Limon Puy Mary dans le Cantal (15), le bureauMezzanine du gite avec vueVue sur le massif du Sancy depuis le gite du Limon Puy MaryPuy Mary vu du buron d'EylacLe Puy Griou à côté du Puy MaryLe salon du gite du Limon Puy Mary, Cantal
La chambre d'hôte Andromède du Limon Puy Mary dans le Cantal (15) - vue de l'armoireCrête au Puy Mary, CantalVallée de l'Impradine au Puy Mary, CantalLa chambre verte du gite du Limon Puy Mary, Cantal
Warning: Division by zero in /mnt/105/sda/3/c/gitedulimon/library/images.lib.php on line 48

Warning: Division by zero in /mnt/105/sda/3/c/gitedulimon/library/images.lib.php on line 48
Vache au Plomb du CantalPanorama du sommet du Puy Maryle gite du Limon Puy Mary Cantal en étéVue sur le massif du Sancy depuis le gite du Limon Puy Mary